Trophée de la Brie, manche de Saint-Mesmes

Tweet C’est parti pour un XC sur le trophée de la Brie à Saint-Mesmes. A quelques jours de la prochaine manche du VTT tour et juste après mon étude posturale, c’est l’idéal pour la valider et pour mettre les pédales autos !!! Commençons pas le circuit : il fait un peu moins de 7km pour 60m de D+ : c’est tout plat ! et c’est du chemin pour VTC avec un peu de pavés (Paris-Roubaix style !). On note juste deux faux-plats, un au départ et un autre à mi-circuit. Nous sommes deux VT au départ (moi et Tikis). Pas beaucoup de monde sinon, on est loin de l’affluence d’une manche VTT tour. C’est pas grave, c’est convivial et ça fera un très bon entrainement sur un de mes points faibles : le roulant ! C’est parti pour 6 tours ! On attaque le premier faux-plat (plus calmement que le VTT Tour 🙂 ). J’arrive a rester dans le peloton de tête jusqu’au milieu du faux-plat ou un groupe de 6 se détache. Je reste dans le groupe des poursuivants à quelques longueurs – on est 5, 2 de Tremblay, 2 de Draveil et moi – Dans le deuxième tour, un de Draveil lâche dans les montées et les 2 de Tremblay partent devant. Je me retrouve donc à rouler avec un gars de Draveil, plus fort que moi dans le roulant, il me distance de 10sec environ sur la fin de parcours (que je reprend direct dans la montée après). Au 3ème tour, un des deux gars de Tremblay explose, on essaye de recoller au deuxième en faisant de beaux relais mais il est fort le bougre… on ne le reverra pas. On continue comme çà jusqu’au 5ème tour ou je décide de m’économiser un peu sur les relais sur le plat, car y’a pas moyen si je veux être devant le gars de Draveil, je vais devoir attaquer dans les montées. Je décide au dernier tour d’attaquer dés la première montée pour construire suffisamment d’avance et me mettre à l’abri de son inévitable retour sur la partie roulante de la fin du circuit. C’est parti pour un gros CLM de 15min ! Je le rejoint et le double direct. Je poursuis l’effort et je le lâche dès la première montée et je continue l’effort et j’en remet une couche dans la deuxième pour assurer le coup… je remonte d’ailleurs sur le gars de Tremblay, j’essaye et je me remets à la planche mais il restera hors de portée 10sec devant !!! Final : je termine 8ème scrach et Tikis termine 14ème. La course sous Strava : Content de ma course ! J’ai été acteur et je n’ai pas subit ! De bonne augure pour les prochaines semaines ! Tweet lire l’article

Etude posturale et changement de chaussures

Tweet Comme je l’évoquais dans mon précédent article, j’ai décidé de réaliser une étude posturale pour essayer de résoudre les douleurs que j’ai rencontré l’année dernière sur les 24h de Cergy de solo : à savoir une tendinite arrivée au bout de 13h de selle et des douleurs au cou et aux cervicales apparues assez tôt. J’en profite également pour une deuxième tentative de passage aux pédales autos en VTT (la première tentative en 2013 s’étant soldée par une entorse suite à de multiples chutes car j’e n’arrivais pas à déclipser). J’ai réalisé cette étude posturale avec le magasin partenaire du club, le Culture Vélo de Corbeil. Cette étude s’est très bien passée et à abouti a plusieurs changements : changement de chaussures (pas lié à l’étude, mais je souhaitais une paire plus confortable que mes Shimano M064) – je passe donc sur des Mavic Rush avec réglage micrométrique : changement des semelles d’origine par des Specialized Body Geometry suite au passage sur l’Arch-o-meter (appareil qui permet de voir l’empreinte du pied et détecter le besoin en terme de calage de la voûte plantaire) pas de changement de hauteur de selle ! réglages adaptés des cales SPD (et différencié droite/gauche pour compenser du côté droit une tendance a avoir le talon trop rapproché des manivelles) potence raccourcie de 1 cm orientation de cintre car la position me générait une tension dans les poignets (poignets cassés) décalage et orientation des commandes vers l’intérieur afin que ça tombe pile-poil Ça à l’air tout simple, mais ça à quand même pris 1h30. J’ai effectué un première sortie hier et c’est positif : le déclipsage est facilité et j’ai beaucoup moins tendance à changer mes mains de positions (ce que je faisais à chaque fois que ça commençait à tirer dans les poignets/avant-bras). Il faut maintenant voir en compétition et sur des sorties longues ! Tweet lire l’article

Un gros mois de mai en perspective !

Tweet Le mois de mai qui arrive va être une période très chargée au niveau VTT. En effet j’ai prévu de participer aux 3 manches du VTT Tour (Boissy le 14, Maule le 25 et enfin Gif le 31). Mais ce n’est pas tout ! Je compte également participer le 10 à la première manche du Trophée de la Brie à Saint-Mesmes (pas encore sur, ça dépendra de la forme et de la météo car c’est assez loin et pas envie de faire trop de route si c’est pour rouler dans la boue) et peut-être aussi à la deuxième manche le 7 juin. J’ai également décidé de faire une étude posturale début mai. L’idée est de gagner en confort et si possible d’éliminer les douleurs au genou droit et aux cervicales que j’avais rencontré à Cergy l’année dernière. Etant réinscrit en solo cette année, j’aimerais éviter un maximum ces douleurs. Je ferais un article plus complet sur cette étude posturale une fois qu’elle sera faite. Une des grosse clé de ce mois de mai sera donc la récupération entre les différentes compétitions, notamment entre la manche du trophée de la Brie et celle de Boissy (course le dimanche puis le jeudi). Malgré pas mal de maladies cette année (jamais autant été malade que cet hiver…), les dernières semaines d’entrainement se sont bien passées, les sensations sont bonnes ce qui laisse augurer d’un niveau de forme correct pour cette période. Ensuite il sera temps de commencer la préparation pour les 24h de Cergy solo. Changement de rythme après une première partie de saison orientée XC, l’été sera orientée ultra-endurance avec une augmentation significative du volume ! Tweet lire l’article

VTT tour a Vaux-sur-Lunain (département FSGT 77/91)

Tweet Deuxième manche du VTT tour 2015 sur un nouveau circuit à Vaux sur Lunain ! Pour moi, c’est un gros déplacement (120km quand même) mais l’avantage c’est que la course à lieu le samedi après-midi, ca évite de se lever à 5h du mat ! La Team VT est toujours présente, sur cette manche nous avons au départ : TLR et Darko en master 1, Loïc Nanotroll en vétéran, Nico, Julien (un petit nouveau) et moi en sénior. Comme on est arrivés plus tôt et qu’on ne connait pas le circuit, on en profite avec Nico pour faire la reco. Le circuit s’avère être trés roulant sur 9,3km avec quelques bosses et faux plats pour a peine 150m de D+. Le circuit est sec (cool ca nous changera de Cheptainville), pas de single à l’horizon par contre, c’est dommage. Top départ, ca part vite comme d’habitude en mode peloton car c’est roulant et sur des chemins larges sur 1,5km avant de commencer à monter la première bosse. Loïc me rejoint assez vite et m’invite à prendre sa roue. Ce que j’essaie de faire mais je ne peux pas suivre trés longtemps, il « randonne » vite le bougre et je n’ai pas envie d’exploser en vol. Je sens que le cardio est bien en place aux alentours de 170 pulses, le circuit n’autorise aucun temps de roue libre, on est toujours en prise… un vrai CLM. Premier tour bouclé en 26’39 » à quasiment 21 de moyenne ! Darko me rattrape au bout de 2km dans le deuxième tour, et je m’accroche ! Je suis à la limite mais c’est gérable. Je fais un peu l’élastique. Je perd parfois quelques métres dans le roulant ou dans les descentes, mais j’arrive à recoller dans les bosses. Par contre je ne peux faire mieux que suivre, je manque encore de puissance pour prendre des relais (mais ca viendra !). Je boucle le deuxième tour en 27’41 » et je continue à m’accrocher à la roue de Darko. On se fait rejoindre par une féminine au bout de 2km dans le troisième tour, quelques centaines de mètres plus loin elle double Darko et Darko relance mais je n’arrive plus a combler le trou. Au bout de 6km de ce troisième tour, je me fais doubler par un avion de chasse (Nicolas Bazin de la team BH-Suntour (oui, oui la Team de Marotte, Tempier et Bresset)), je n’aurais donc pas droit au 4ème tour. Je continue à garder le rythme pour les 3 derniers km et aucun autre ne me prendra de tour ! Content. Première fois que je suis aussi proche de faire ce fameux quatrième tour. L’entrainement paye !!! Je termine 32ème en senior et 12ème au championnat départemental. Les résultats La course sur Strava : Tweet lire l’article

Cheptainville, en mode « gadoue » !

Tweet Le VTT Tour recommence en 2015 ! Comme d’habitude, c’est à Cheptainville que l’on se retrouve pour la première manche de la saison. Mi-février, c’est très tôt dans la saison et on va avoir droit aux conditions de terrain de saison ! A savoir de la boue bien collante au milieu des champs (merci à la flotte qui est tombée le samedi). Au départ, on retrouve la Team VT avec au départ : TLR et Darko en master 1, Loïc Nanotroll et vétéran et Nico et moi en sénior. Le maillot est représenté ! cool 🙂 Cette année, pas de reconnaissance, on à fait l’erreur l’an dernier à se cramer avant le départ. On roulotte tranquillement pour s’échauffer, ça suffira. A priori, le circuit change par rapport à l’an dernier et se rapprocherait plus de celui effectué il y a 2 ans. Top départ, c’est parti ! Ça commence fort, j’ai toujours du mal à me mettre dans le rythme et Loïc me reprend rapidement, je n’arrive pas à accrocher sa roue, il va trop vite. On arrive rapidement dans la première descente, rendue glissante au milieu de la caillasse et la un gars un peu trop pressé fait le forcing pour me dépasser, me tasse un peu trop et boum… direct dans le talus pour moi. Je verrai en rentrant que j’ai un peu souffert de la chute avec notamment une entorse à l’index (mais avec l’adrénaline de la course, je pensais pas que c’était juste  un petit choc), un genoux éraflé et une visière de casque bien explosée. Nico me double pendant que je remonte en selle, je le rattraperait un peu plus tard, en mode enervé suite à la chute. Puis c’est au tour de Darko de me doubler, ce coup-ci je m’accroche. Je tiens le rythme jusqu’à la fin du premier tour ! La, je vois le progrès, jamais auparavant je n’avais réussi à m’accrocher quand il me doublait 🙂 Finalement, je prend un gel en début du deuxième tour et je continue sur un rythme un peu plus light et je vois Darko s’échapper… la course est encore longue je ne fais pas l’effort. Le deuxième tour va s’avérer être mon plus compliqué notamment dans la partie boueuse au milieu des champs. Obligé de m’arrêter plusieurs fois pour retirer des blocs de glaise qui me bouffent une énergie pas possible. Je finis mon deuxième tour après 1h43 !!! Au passage sur la ligne, la cloche sonne (je suis pas étonné, il m’a bien semblé me faire doubler par 2 ou 3 gars qui me prennent un tour). On repart donc pour trois quart d’heure, je suis un peu étonné que les organisateurs n’aient pas retiré un tour vu les conditions. Ce troisième tour se passe un peu mieux dans la partie boueuse, ce coup-ci je ne m’arrête pas. Je termine au final en 2h39… pas génial. 23ème en senior sur 28 partants et 52 scratch sur 71 partants. A noter que le vainqueur à … lire l’article

Un bon week-end : nouvelles roues pour le VTT et première sortie club

Tweet Cela faisait assez longtemps que je pensais à acquérir des roues VTT « artisanales » (l’idée avait commencer à m’effleurer l’esprit lorsque j’avais mon 6FR). Le passage au 29 pouces avec mon Trek Superfly m’a permis de franchir le pas à l’occasion des soldes d’hiver. En effet sur un 29 pouces, tout le monde s’accorde à noter l’importance de la qualité du train roulant (encore plus qu’en 26). Je suis donc passé des roues d’origine du Superfly, des Bontrager Mustang, à des roues de la marque Asterion, les ESP 29er. Le montage à été effectué courant de semaine dernière. j’ai profité pour remplacer la cassette d’origine (Shimano HG50) par une cassette un peu plus légère (Shimano XT). Je vais garder la paire de Bontrager Mustang en spare. Le bilan au niveau du poids : * la paire d’ESP 29er pése 1680gr (à comparer avec les environs 2kg des Bontrager Mustang) * je gagne + de 400gr dans l’affaire (gain sur roues et cassette) Samedi dernier, je suis sorti les tester un peu. Avec quelques restes d’une grosse crève, j’ai quand même pu les pousser un peu et voir la différence de comportement : Une grosse différence sur les parties roulantes avec l’impression de dépenser beaucoup moins d’énergie pour entretenir la vitesse, une bien meilleure réactivité à la relance. En côte, j’attend de retester en étant en pleine forme pour livrer un verdict et pareil pour la précision de pilotage sur les phases descendantes car samedi le terrain était vraiment bien hivernal et j’ai pas voulu attaquer. La sortie test de samedi : Bilan très positif à confirmer avec une sortie en meilleure forme. Et dimanche, première sortie club sur route. Conditions sèches mais bien hivernales, toute la végétation était blanche, les ruisseaux gelés. 5 membres de la Team Vélotrainer avec notamment Nico et sa nouvelle monture (Trek Emonda). Bien sympa de rouler en groupe, ça me change de mes sorties solitaires. Je sort avec 82km bouclés en 3h20, des sensations correctes notamment en côte même si je suis pas encore complètement remis de cette crève. Quelques courbatures dans les jambes quand même depuis, mais c’est normal ça faisait assez longtemps que je n’avais pas fait une aussi longue sortie sur route. La sortie club du dimanche : Tweet lire l’article

Reprise VTT en randonnée !

Tweet Première sortie VTT de 2015 sur la randonnée du Beau Mollet de Vélizy. Rendez-vous à 8h00 avec Nico et Darko, un peu tôt pour partir car le soleil n’est pas encore levé. Nous partons sur le grand parcours, on s’attend bien sur à trouver un terrain bien gras vu la météo récente. On est pas déçus, c’est gras mais gérable. De mon côté je suis parti avec un Continental Mountain King à l’avant et un Continental X-King à l’arrière. L’idée était de tester si c’était suffisamment cramponné pour la boue et au final, c’est bon. Pas besoin d’investir pour un pneu plus cramponné pour l’arrière. Le parcours sous Strava : De bonnes sensations sur tout le parcours, les 750m de D+ sont bien passés (même mieux que ce que je pensais pour un mois de janvier). La première partie est assez roulante, tout est passé sur le plateau de 36 jusqu’à la côte de l’observatoire de Meudon qui m’a obligé à passer le 22 ! Tout çà avant un ravitaillement avec de la soupe chaude, bonne idée même si j’en ai pas pris ! La deuxième partie est un peu moins roulante mais tant mieux, on passe quelques bosses bien sympatiques. Tout passe sans mettre pied sauf une mais sur erreur technique (glissade sur un rondin à l’accélération ça pardonne pas). Le physique est la, c’est de bonne augure pour la saison XC. Tweet lire l’article

La Mesniloise 2014, compte-rendu de notre course !

Tweet Comme prévu, nous (Nico et moi) avons fait la Mesniloise le week-end dernier. Donc, une course en relais à 2 sur 4 heures. Du XC pur et dur qui nous permet, après notre parenthèse endurance pure avec les 24h de Cergy, de renouer avec de l’intensité pour finir la saison. Le circuit n’était pas trop dur (6,5km pour 64m de D+), correctement dosé entre singles tournoyants pour le pilotage, chemin large et rectiligne pour la puissance et petit raidard pour le fun et l’explosivité. L’inconnue pour ma part était mon genoux, suite à Cergy et à la Randonnée des Renards il s’était fait sentir sur les fins d’épreuves. Malheureusement, sur la fin j’ai senti la douleur (moindre c’est vrai) donc ce n’est pas complètement rétabli. J’avais prévu de couper une bonne semaine, finalement je vais couper un peu plus histoire de bien soigner cette tendinite. Revenons à la course, Nico fait le départ (style 24h avec un demi stade à traverser en courant avant de récupérer le bike) et j’enchaîne mon premier tour. A froid, car pas d’échauffement du tout (la course commençait à 8h30 et avec le soleil a peine levé à 8h, pas évident de s’échauffer) c’est dur… les poumons se mettent rapidement à me brûler. Je m’accroche, j’arrive à reprendre quelques places. Bien ! Nous enchaînons ainsi les tours en gardant le même rythme. A noter un déraillement pour moi au 2ème tour avec le dérailleur arrière qui ne retendait plus la chaîne. J’ai bien perdu 30 secondes dans l’affaire le temps de le remettre dans le droit chemin. Au fil des tours on constate quand même que nous tenons mieux la distance que certains, ce qui nous permet de remonter tranquillement quelques places (on tournait aux alentours de la 29ème place au début et sur la fin nous terminons 20ème). Au moins, une chose est sûre, le foncier est bien la en cette fin de saison ! Au final, nous terminons 20ème sur 35 dans notre catégorie (les moins de 80 ans lol) et 65ème scratch sur 136 équipes. Bien contents de notre rythme, c’est une bonne performance pour nous d’autant plus que notre fin de saison était fortement axée endurance. Les premières places étant tenues par le gratins du XC francilien (pour le fun sur un morceau de tour, j’ai essayé d’accrocher un de ces avions et le verdict est flagrant, sur le plat j’ai bien 5km/h à gagner, sur les relances il faudrait que je sois plus explosif, et dans les parties sinueuses être plus fluide pour moins perdre de vitesse). Nos temps au tours : Tour 1 (Nico) : 20’38 » Tour 2 (Moi) : 18’35 » Tour 3 (Nico) : 21’57 » Tour 4 (Moi) : 22’17 » Tour 5 (Nico) : 20’46 » Tour 6 (Moi) : 21’11 » Tour 7 (Nico) : 22’12 » Tour 8 (Moi) : 19’36 » Tour 9 (Nico) : 20’35 » Tour 10 (Moi) : 21’38 » Tour 11 (Nico) : 21’25 » Une vidéo trouvée sur le web qui permet de donner une idée du parcours … lire l’article

La Mesniloise 2014 – Relai à 2 sur 4h

Tweet Hop, voici ma prochaine sortie officielle ! La Mesniloise organisé par l’ACMLR, une course XC en relai a 2 sur 4h qui va se dérouler le 5 octobre. Je vais faire cette course aux couleurs de VT avec Nico, histoire de refaire de la vitesse pure après Cergy en solo et sa préparation beaucoup plus orientée endurance longue distance. Ça va nous faire du bien de refaire de l’intensité ! La météo semble clémente, on va voir ce que donne le Trek en mode XC à fond sur terrain normal (sous-entendu pas dans la boue comme à Elancourt). Tweet lire l’article

Rando-raid des Renards 2014

Tweet Ce week-end se déroulait la traditionnelle Randonnée des Renards organisée par le VCMB. Comme j’ai eu le temps de récupérer suite à mes 24h de Cergy (mon CR ici), pas de problème pour y participer sachant que j’aime bien cette randonnée. Cette année, nous avons le droit à une randonnée « à la carte » avec soit une version randonnée ou une version raid. Et au sein de ces 2 possibilités on fait le choix entre certains passages en mode facile ou difficile. Je part sur la randonnée avec Nicolas et l’objectif c’est le parcours « raid » avec les options difficiles. Voici le profil prévu : On commence tranquillement à sortir de Montigny et au bout 20 minutes, crevaison pour Nico avec un joli bout de verre dans le pneu arrière. Réparation, et c’est reparti. On attaque les premières difficultés du jour puis on arrive sur Gif-sur-Yvette puis St-Remy pour le premier ravitaillement après 1h30 et environ 18km. On continue ensuite toujours avec un bon équilibre entre côtes, singles et descentes sympathique jusqu’au deuxième ravitaillement du côté de Choisel (après 3h et 35km). Viens ensuite le secteur de Senlisse, Cernay et la retour vers Dampierre. La encore, parcours bien équilibré avant le troisième ravitaillement (qui propose du salé, ça c’est cool) après 4h30 et quasiment 50km. La fin est normalement un peu plus tranquille et heureusement car peu après le ravito, mon genoux recommence, comme à Cergy, à me faire mal. Ce qui me contraint à la dernière bifurcation « facile/difficile » à partir sur la version facile. Au final, on a quand même 69km et 1220m de D+ au compteur. Donc la dernière bifurcation nous fait perdre 2km et 50m de D+ par rapport à ce qui était prévu (finalement pas grand chose). Les données Strava : En tout cas, une super rando physique et technique. Des ravitos bien fournis… pour le prix (6€) on en a vraiment pour notre argent. Tweet lire l’article